L'équipe de Soins Alternatifs Suisse vous souhaite la bienvenue sur le site

Les bougies auriculaires

Cela peut sembler un remède étrange, mais de plus en plus de personnes se rendent compte que lorsqu'elles sont bien utilisées, les bougies auriculaires peuvent avoir un impact positif sur une multitude de pathologies.

Malheureusement, elles sont souvent utilisées par des personnes qui ne savent pas vraiment s'en servir. Aussi, je voudrais tout d'abord rappeler que les bougies auriculaires ne sont pas utilisées pour l'hygiène de l'oreille et qu'elles ne fonctionnent pas selon le principe de la cheminée. Mais savez-vous exactement ce qu'elles peuvent faire ?

Un peu d'histoire

Il faut savoir que les soins par bougies auriculaires sont utilisés depuis des milliers d'années dans de nombreuses régions du monde. Ils sont parfois taxés d'être de simples "remèdes de bonnes femmes". Or, nombreux sont ceux que l'on redécouvre aujourd'hui et dont les résultats sont surprenants.

Simples d'utilisation, les bougies auriculaires sont des tubes creux de coton ou de lin, imprégnés de cire d'abeilles et parfois de différentes herbes. Pour traiter certains maux liés aux oreilles, certains peuples y insufflaient de la fumée. À Chypre, on ajoute du miel à ce mélange afin d'empêcher que les bougies ne se consument trop rapidement car celles-ci sont en papier. On a aussi retrouvé des cônes en verre et en argile dans plusieurs régions du monde.

Le traitement

La bougie auriculaire ou le cône est placé(e) juste à l'entrée du canal auditif, puis allumé(e) en haut. Au fur et à mesure que la bougie/le cône auriculaire se consume, la fumée se diffuse doucement dans un mouvement circulaire qui agit comme un massage du tympan et stimule le système immunitaire. Nous savons qu'un bon fonctionnement du système immunitaire est déterminant pour être en bonne santé et que celui-ci ne dispose pas de " système de pompe autonome " (contrairement à l'apport sanguin qui dépend du cœur) pour acheminer le liquide lymphatique qui collecte les toxines accumulées dans l'organisme. Les points d'acupuncture de l'oreille sont également traités, tandis que six des principaux méridiens (y compris ceux impliqués dans le traitement des allergies) ont pour source ou terminaison un point situé entre le nez et l'oreille.

La bougie auriculaire diffuse de l'énergie à travers tout le corps en utilisant les méridiens, alors son efficacité dans le traitement des allergies ne fait donc aucun doute.

On pourrait mentionner une multitude de cas de personnes que les bougies auriculaires ont permis de traiter ; j'en relate un certain nombre dans mon ouvrage "Les bougies auriculaires et leurs bienfaits méconnus" (éd. Indigo-Montangerp), et illustre ainsi différents types de pathologies.

Voici donc quelques exemples :

Un thérapeute basé en France fit en un après-midi un traitement de 14 bougies sur une personne atteinte d'une forte surdité, sept bougies pour chaque oreille. Dans un cas normal, je n'approuverais pas une telle pratique, mais cette femme était prête à tout tenter car elle se sentait handicapée par ses aides auditives. C'était il y a quelques années de cela, et en suivant des séances d'entretien régulières, cette patiente n'a plus eu besoin d'utiliser ses appareils. Qu'est-ce qui s'est passé ici ? Il s'agit du fait que les bougies avaient stimulé toutes ses énergies de manière à leur permettre de fonctionner à nouveau. Cependant, je suis persuadée qu’autre chose se passait ici en même temps.Tout guérisseur (reiki ou autre) commence par s'occuper de la tête du patient. Pour quelle raison ? Cela permet d'ouvrir les canaux et donne aux patients l'occasion d'opérer des changements dans leur vie et leurs modes de pensées, dès lors que ces derniers sont prêts à le faire. L'énergie guérisseuse qui coule à travers les mains du guérisseur est diffusée à travers le corps du patient et équilibre tout le système.

Qu'en est-il des bougies ? Eh bien, elles agissent de manière similaire, comme nous l'avons déjà vu, et stimulent la circulation de l'énergie à travers le corps ? Le patient est allongé sur le côté, la bougie est placée juste à l'entrée du canal auditif, puis maintenue à la verticale. En se consumant, la flamme nettoie également les résidus que l'on peut trouver dans l'aura du patient. On procède de la même manière pour la seconde oreille. Il a été constaté au fur et à mesure des traitements que chez les patients dont l'énergie est plus légère, les bougies brûlent plus rapidement. Pourquoi ? Parce l'aura est plus nette et la bougie à moins de travail à fournir. Pourquoi l'aura est-elle importante ? La physique quantique nous a montré que ce qui est au départ de l'énergie devient matière ; et l'énergie négative au niveau de l'aura peut s'accumuler et se transformer en énergie négative (maladie) au niveau physique.

Laissez-moi vous donner quelques autres exemples de traitement réussi grâce aux bougies :

Greg Webb, un thérapeute canadien qui fabrique et utilise des bougies depuis de nombreuses années, a raconté la formidable histoire d’un homme de 93 ans devenu aveugle depuis plusieurs années suite à un glaucome. Après une après-midi de traitement aux bougies, le patient a non seulement été capable de voir la ligne blanche au milieu de la route alors qu’il rentrait chez lui mais il a également pu revoir le visage de sa femme.

Une des histoires les plus émouvantes que j’ai entendues m’a été racontée par une reflexologue. Sa mère était mourante d’un cancer, et, à cause d’un estomac très ballonné, elle ne mangeait et ne digérait pratiquement rien. Sa fille a lu le chapitre sur le cancer dans mon livre et décida de traiter sa mère. Après les premiers traitements, la patiente a commencé à manger un peu plus et à mieux digérer et, dans ses derniers jours, les bougies l'ont aidée à dormir sans éprouver de suffocation. Que demander de plus ?

Concernant les enfants, je pourrais écrire des pages, mais je me contenterai de relater une expérience. J'ai été impressionnée par le cas d'un enfant rencontré lors d'une foire en Ecosse il y a quelques années de cela. Une femme accompagnée d'un jeune garçon venait s'informer sur les bougies à notre stand. Nous lui avons expliqué le fonctionnement de ces dernières et elle nous a dit que Jamie avait presque toujours eu des problèmes d'oreilles et avait subi des traitements parfois douloureux. Elle souhaitait savoir si les bougies auriculaires pouvaient représenter une alternative douce. Comme son fils refusait catégoriquement de tester les bougies, nous avons proposé à la mère de recevoir un soin en premier. Il s’accroupissait dans un coin, tandis que sa mère continuait à lui parler pendant la procédure.

Comme il voyait que la procédure ne provoquait pas de douleurs, il accepta et apprécia le traitement. Sa mère nous quitta en se promettant de continuer à employer les bougies auriculaires.

Comme vous l’aurez compris, je suis passionnée par les bougies parce que j'ai vu ce qu'elles étaient capables de réaliser. Malgré cela, je ne cesse pas d’apprendre et c’est ce qui m'a poussée à devenir formatrice en Otothérapie.

Lorsque je parle de la formation diplômante à des thérapeutes, j’entends souvent cette remarque : « tout le monde sait utiliser les bougies ». Peut-être, peut-être pas. Mais en aucune manière tout le monde sait ce qu’elles peuvent réaliser, comment elles agissent sur le corps entier et sur des problèmes très spécifiques.

En Suisse, la formation est accréditée par l’ASCA en tant que formation du 2ème cycle. Elle consiste en une journée de théorie et de pratique avec un petit test à la fin plus trois études de cas et un mémoire de 500 mots à présenter dans les deux mois qui suivent, (17 heures en tout). Elle est accessible à tout thérapeute qui a suivi ou suit une formation en anatomie et en physiologie. J’irai n’importe où en Suisse pour donner cette formation et toute personne souhaitant accueillir la formation recevra une réduction de prix.

C’est toujours avec un grand plaisir que je reçois toutes vos questions et vous pouvez...

  • me trouver sur mon site web : www.jilihamilton.com
  • me contacter par courriel à cette adresse : info@jilihamilton.com 
  • m’appeler au :+41 (0)22 340 13 36.

 

Mon livre «Les bougies auriculaires et leurs bienfaits méconnus» est disponible en librairie ou directement auprès de l'éditeur Indigo-Montangero (www.indigo-montangero.ch).

 

En savoir plus...

Article proposé par : Jili Hamilton Jili Hamilton Otothérapie

Vous souhaitez vous exprimer sur cet article, nous vous donnons la parole.
 
Commentaire(s) des internautes

Les remarques qui suivent sont les avis des internautes au sujet de ce rédactionnel.
SOINS ALTERNATIFS n'est pas responsable du contenu des remarques.


françoise goujet a écrit le 22/09/2010

Bonjour,
pouvez vous m'indiquer une formation sérieuse à la préparation des bougies .
merci




Bruno Milan a écrit le 16/04/2013

Toutes mes félicitations pour votre parcour remarquable




Retour