L'équipe de Soins Alternatifs Suisse vous souhaite la bienvenue sur le site

Conférence n° 3 à San Nat Expo 2007 : «La voie du coeur » de Mireille Ecault.

J’ai découvert Mireille Ecault… par « hasard » ! Son stand était tout près du nôtre. Je l’ai entendue dire : « Je vais faire ma conférence… » : je l’ai suivie… et ne le regrette pas du tout ! J’ai un immense plaisir de vous faire découvrir cet « Ange » ? Sourire...

Me revoici dans la même salle que la précédente… assise sur le même fauteuil !

Coïncidence ???...

La précédente conférence se terminait par les mots d’Aldo Baudrocco (lire l’article le concernant) qui nous affirmait que les « dons » n’existent pas… Mireille Ecault commence la sienne en nous parlant de son parcours, des « dons » qu’elle a reçu à la naissance et que, comme beaucoup, elle a caché pendant des années.  Le refus de ce servir de ces « dons » serait à l’origine des souffrances physiques qu’elle a endurées pendant toutes ces années. Depuis Mireille Ecault a fait du travail sur elle pour gérer et supporter ces douleurs physiques et sortir du piège où elle s’était enfermée.

Mireille Ecault nous dit être passée par deux MDE (des morts) : la première dont elle ne se souvient pas s’est passé lors d’une opération de l’appendicite ; la seconde, à 20 ans, par une hémorragie. Là, notre conférencière se souvient de tout… a vu des choses extraordinaires qui lui ont fait peur, peur de ne pas en parler ! Ce n’est que quand Mireille Ecault a été infirmière et donc proche des mourants qu’elle a pu en parler, pour les rassurer. Pendant tout le temps où elle a exercé ce métier,  Mireille Ecault a pu ressentir la douleur des gens… et la vivre. Notre conférencière nous raconte avoir mis plus de 30 ans pour se débarrasser de toutes ses douleurs emmagasinées. Maintenant elle a appris à ne plus prendre ces douleurs qui ne lui appartenaient pas… et que beaucoup de gens, sans le savoir, subissaient ce fait de « faire éponge » !

Mireille Ecault   se réfère à Nietzsche : « Ce qui ne tue pas rend plus fort ».

Elle nous dit aussi avoir eu un cancer il y a une dizaine d’années. Cela fait quatre ans qu’elle est bien, soit depuis qu’elle a ouvert son propre cabinet, depuis qu’elle peut donner la mesure de ce qu’elle est !

Son conseil : « N’ayez pas peur d’entrer dans votre dimension intérieure, en cet être de lumière que vous êtes ».

Nous apprenons que nous sommes tous des êtres incarnés et que nous négligeons notre corps physique, véhicule qui nous transporte et que nous avons choisi. Nous ne sommes pas respectueux de ce Temple, notre corps, car nous n’avons pas confiance. Nous doutons de tout… Et comme par hasard, on trouve les bonnes personnes au bon endroit pour nous aider. Mireille Ecault nous parle de ses rencontres avec les Anges Gardiens qui lui ont donnés des vies, des guérisseurs et à chaque étape elle est devenue différente.

Mireille Ecault  nous explique qu’il y a chez les enfants un manque d’amour qui les tue ! Elle nous raconte ne pas avoir été un être pur dans son enfance mais avoir tout nettoyé depuis. Elle a vécu… s’est mariée et a divorcé 5 mois après puis a fait un enfant 5 ans après et élevé seule son enfant. Ensuite elle a rencontré, à l’âge de 45 ans, son âme sœur, le compagnon avec lequel elle vit actuellement, celui qu’elle a toujours désiré.

Mireille Ecault  nous dit que nous avons plusieurs âmes sœurs. Celles qui sont nos « âmes compagnons » pour nous faire avancer… et celles qui vont nous aider à être plus créatif, plus actif et travailler mieux dans la vie, en phase avec soi-même.

Toutes les maladies sont des choses que nous n’exprimons pas, que nous ne disons pas, des frustrations : mal a dit ! Infirmière = infirme-hier !

Lorsque Mireille Ecault travaille, aujourd’hui, elle n’a pas mal : elle est porté par quelque chose. Elle aimerait être portée 24h sur 24 mais n’en est pas encore à ce niveau ; elle y travaille… et aussi sur l’Amour de Soi, élément indispensable pour aider les autres !

Nous apprenons que Mireille Ecault t fait de la méditation depuis 35 ans, chez les bouddhistes ou en groupe, et a appris à « renter chez elle » à écouter les voies de ses Guides. Elles les entendait mais ne voulait pas savoir… elle avait peur de tous ses dons!

Mireille Ecault  nous dit être née avec le droit de voir les auras. Petite, elle disait « bonjour mon Ange » à chaque fois qu’elle rencontrait quelqu’un. Etant à l’école chez les sœurs, ces dernières ont trouvé que leur élève avait une joie indécente ! Mireille Ecault a donc appris à cacher sa joie de vivre, ce qui l’a tuée. C’est à ce moment-là qu’est arrivée son expérience de mort qui l’a fait revenir avec des choses beaucoup plus fines dont elle n’a pas oser parler pendant plus de 10 ans !

Actuellement on nous apprend à ne pas parler, ni exprimer nos sentiments. Pour beaucoup, exprimer l’Amour, en parler, est signe de faiblesse… Aussi la société nous apprend à contrôler le mental qui contrôle notre cœur. Les personnes de 30, 40 ans sont mal dans leur peau car on les a empêchées de s’exprimer.

Les enfants jusqu’à 7 ans voient les Anges, les Auras… mais nous ne les écoutons pas : ils ont leurs langages à eux ! Ensuite, nous oublions… cette reconnaissance de soi, son enfant intérieur.

Par le toucher, on déclanche des choses et le manque de toucher peut déclancher des « mémoires cellulaires » dont certaines se situent au niveau de l’Aura. Mireille Ecault a étudié et pratique l’Aurathérapie, la Crânio-Sacré… et autres thérapies.

Mireille Ecault  nous informe qu’il y a 5 ans elle ne pouvait plus se taire et lors d’une méditation elle s’est mise à parler. Dans cet état-là, très profond, Mireille Ecault n’a aucun souvenir de ce qu’elle dit, alors elle l’enregistre : elle est devenue « Channel » et pratique maintenant le « Channeling ». Cela lui a fait peur : peur de dire des bêtises, que ce soit du mental mais on m’a dit de continuer que « eux » les Guides savent ce qu’ils disent : je suis devenue « tétéphone » !

C’est à ce moment que Mireille Ecault a créé un groupe de méditation ce qui l’a amenée ensuite à travailler ses autres « dons ».

Mireille Ecault  travaille principalement avec les chakras. Lors des méditations elle se relie aux Anges et aux participants par un filament doré au niveau du chakra du cœur et reçoit les messages de ce qu’elle faire : purifier, regarder, lire. Pendant ces méditations il y a quelques fois des émotions qui passent et sont bénéfiques. Le travail se fait avec des Guides de Lumière, des Anges, des Archanges nommés « La Source », la Mère et le Père de nos origines en contact avec la Terre.

Pour être une beau chêne, magnifique, avec de belles branches, la tête dans les étoiles, il est important d’avoir un corps ou tronc bien solide avec de bonnes racines plantées dans la terre, traversé et alimenté par la Source, l’énergie vitale, pour être bien incarné. La maladie vient de la séparation des différentes divinités que nous croyons en nous. Les méditations nous amènent au centre du cœur sacré ou cœur christique. Nous apprenons que certains d’entre nous ont été de grands êtres  et sont revenus ici pour faire un travail  et nous allons savoir quoi faire de nos vies et qui nous sommes ; c’est un cheminement personnel.

L’Aurathérapie travaille sur tous les corps subtils, les mémoires émotionnelles, le corps éthérique (tout près du corps), le corps mental, émotionnel et les corps causal et en Christique il y en a 7 !

Mireille Ecault  travaille comme elle le ressent… avec sa propre technique. Lors d’un enseignement, si cela nous touche, c’est que cela nous correspond. Autrement c’est que nous ne sommes pas prêt ou que cela ne nous correspond pas du tout. Une aurathérapie ne s’explique pas mais se vit ! Le côté gauche, c’est toute la féminité avec la lignée familiale féminine ; à droite, celle des hommes. Quand on est nettoyé, on se sent léger, léger, léger !

À savoir que les blessures dans l’aura, les trous se réparent : on fait des broderies avec les Etres de Lumière. En thérapie, le receveur reste sur la table; Mireille Ecault , avec un bol de cristal, réharmonise les chakrasMireille Ecault nous explique les chakras : les chakras ressemblent à des cornets à glace. Si nous mettons du sable dedans, cela va se fissurer, se casser, s’ouvrir, peut-être s’enfoncer… là, ce sont des cancers… qu’il est possible de réparer, tout simplement, comme ceci : Le chakra se présente comme une fleur ouvert devant et derrière. On va sortir les cristallisations qui sont à l’intérieur, les passer à la Source et à l’aspirateur puis mettre de la Lumière dedans qui va aller faire ce qu’elle doit faire. Le thérapeute est juste l’outil et laisse faire.  

Avant d’arriver à cette compréhension, c’est tout un apprentissage et il faut avoir fait son propre travail sinon nous prenons et rejetons sur l’autre nos propres histoires. Mireille Ecault a fait une longue préparation parallèle à son travail et a du travailler pendant 30 ans à côté.

Notre conférencière nous dit avoir commencé par du massage du corps, de la réflexologie plantaire, du shiatsu, massage californien car il est important de toucher. Comment réhabiliter ces sensations du corps et rentrer dedans et apprendre à vivre avec ce corps avec Amour pour Soi ? Comment refaire surface avec tant de choses lourdes derrière nous ? Comment retrouve son Chemin de vie ?

Ensuite Mireille Ecault a fait de la Sophrologie, de l’Hypnose Ericksonienne, du Crânio-Sacré qui travaillent à un niveau très pointu, la Lumière Suprême Unique qui entre par la colonne vertébrale par le liquide céphalo-rachidien et va traverser jusqu’à l’ADN et surtout dans le sacrum où se trouve toutes les mémoires ancestrales. Avec ce travail, on traite la tête, le cœur, le corps. C’est quelque chose de très fin, très profond ; on est vraiment relaxé et cela va nettoyer des choses parfois inconnues du thérapeute. Il est possible de trouver aussi des mémoires qui remontent mais pas au point de faire mal. C’est pour cela que Mireille Ecault propose des aurathérapies avant, reprochant aux psychologues actuels de faire remonter les émotions et laisser les gens repartir avec leurs souffrances. Lors de sa première aurathérapie, Mireille Ecault a découvert un trou énorme dans tous les corps : cancer de l’utérus, problème de foi, problème d’intestin, de rate, d’estomac… et puis Mireille Ecault se cognait toujours le côté gauche quand elle était petite. La première chose à faire est un enracinement profond…

Les spiritualistes ont un petit défaut : être mieux là-haut qu’ici = autodestruction tel que tabac, alcool puis les dépressions qui arrivent. Une dépression veut dire : le corps ne monte plus ; il faut que je m’arrête parce qu’il y a quelque chose chez moi qui ne fonctionne pas comme il le faudrait. Et c’est là qu’entre un jeu extraordinaire. Il avait été prévu des choses pour nous et nous l’avons oublié. Nous devons nous reconnecter avec notre cœur, avec nos connaissances et pour cela nous allons devoir souffrir, avoir des obstacles. Nous allons recommencer autant de fois que nous n’aurons pas compris, y compris les réincarnations.

Dans le Centre "Hélios Association"de Mireille Ecault, il y a beaucoup de gens qui se reconnectent. C’est comme si il y avait des âmes qui se sont reconnectées autrefois et qui se reconnectent. Certains de nos amis sont ces âmes. Cette reconnaissance est importante dans nos vies de tous les jours pour que nous sachions que nous sommes tous liés. C’est comme si nous étions des millions de bougies et que nous soyons reliés à la même source. Nous sommes tous partie prenante de ce qui se passe dans nos vies. Un simple massage peut réveiller des tas de choses.

Exemple : une dame de 86 ans était venue pour un simple massage. Lorsque Mireille Ecault lui a massé le ventre tout doucement avec les huiles de couleurs, elle a éclaté en sanglots et dit : « vous savez mon papa m’a fait des choses très laides lorsque j’étais petite ». Elle avait gardé cela pendant toutes ces années !!!... Il n’est jamais trop tard… Elle avait trouvé un lieu où elle pouvait s’exprimer et pouvoir s’exprimer, être entendu, c’est énorme. Après le reste s’installe tout seul.

Mireille Ecault s'esclame : "Je n’ai pas parlé du « Qi (prononcer : CHI) » !..." Le "Chi Spontané" c’est quelque chose de merveilleux ! Je suis allée par hasard à un séminaire de Chi, une fois et c’était comme si j’avais fait cela toute ma vie. J’ai fait des mundras sans savoir ce que c’était,  Le maître m’a dit : « Toi il faut que je t’enseigne… pour ta santé, ton équilibre et parce que tu vas les donner avec le cœur ». Alors ce Chi, qu’est-ce que c’est ? Avez-vous vu les robinets avec les tuyaux ? Hé bien c’est l’énergie qui est en nous. Elle coule plus ou moins bien dans nos tuyaux… Le Chi va permettre de réguler ces énergies, fait tourner les chakras, remets les liens et en place et nous remet en ordre. Ce Chi, je l’enseigne en initiation en un après-midi, je vous donne un CD et vous refaite cela à la maison. C’est tout !

En nous est l’Esprit Saint, le Divin, l’énergie vitale. Je vous montre comment ouvrir les portes de votre corps pour mieux le faire entrer, le faire s’exprimer et ensuite, surtout, comment les fermer. C’est très important d’être conscient de cette dimension là. Nous ne savons pas comment nous protéger en général. On est bombardé de choses qu’on ne sait pas et c’est tout cela l’apprentissage que j’ai fait ! Maintenant je le donne par petits morceaux aux gens qui veulent le savoir.

Et quand vous pratiquez le Chi, vous le faites à un moment les yeux fermés. Moi je suis la seule qui vous voit parce que je maintien l’énergie et il m’est arrivée de pleure de joie et d’émotion par ce que j’ai vu. J’ai vu une femme qui était encore plus ronde que moi et qui s’est mis sur la pointe des pieds et qui a fait une dans classique d’une beauté sensationnelle. Une autre n’est pas revenue car elle n’a pas apprécié de perdre le contrôle. Et qu’est-ce qui s’est exprimé ?  Un Etre de Lumière qui voulait prendre son espace ! Certains, ayant des problèmes depuis si longtemps, se retrouvent à l’état de fœtus. Chacun est dans sa bulle ; personne ne se touche. Une autre fois un monsieur d’Annecy a pété les plombs et téléphone toutes les semaines pour dire qu’il est guéri. Cela s’est passé ainsi… Il avait des tas de problèmes : alcoolisme, dépressif et cardiaque. Lors d’uns séance de Chi, il n’était pas bien, est sorti un moment, puis revenu et a dit : « Ecoute je ne sais pas ce qui est sorti mais c’était énorme » ! Il est revenu à la méditation pendant environ 6 mois, a téléphoné toutes les semaines pour dire qu’il était guéri, avoir remonté son entreprise, s’être réconcilié avec sa femme, tout est reparti. C’était un monsieur tout simple et ni moi ni lui n’avions prévu ces événements. Avec les Guides, il faut s’attendre à tout ! Ils nous amènent au bon endroit, au bon moment et ils vous transfèrent ce qui est nécessaire pour vous. Moi je l’ai vécu ! À chaque fois que je ne l’ai pas voulu, j’ai été poussé par là, par là et j’ai été obligée d’y arriver parce que l’âme est plus forte que notre bon vouloir. Mais nous avons quand même le libre arbitre. Nous empruntons les chemins que nous avons choisis. Dans les choix que nous aurons fait, il faudra assumer. Vous pouvez vous casser la figure, les Guides sont toujours là, ils sont miséricordieux, ils sont très doux et ils attendent que vous vous releviez ! Des fois ils vous poussent un peu mais ils vous tirent.

Mireille Ecault nous dit avoir eu des manifestations tangibles. "Je travaille beaucoup avec les Guides du Chi" dit-elle. Quand nous travaillons, nous sommes en méditation ; on est assis, on a le droit de bouger doucement sans faire de bruit pour déranger les autres. On peut aussi se coucher ; il y a des coussins, tout ce qu’il faut. Ainsi nous pouvons écouter ce qu’il se passe dans notre corps ; les Guides guérisseurs sont dans la salle et procèdent à quelques soins. Il suffit de le demander. Si nous acceptons de nous faire soigner, nous le pouvons. Ce sont des manifestations tangibles et c’est la Lumière dans notre corps qui se met en mouvement et qui agit.

Le travail se fait aussi sur le corps mental, le plus plein qui contient toute la manière dont vous avez vécu les choses. C'est-à-dire pour "être ici et maintenant", voir ce qui nous appartient en propre, ce qui appartient à la famille, la généalogie, l’éducation, la société. Aller aussi dans les vies antérieures et les croyances des autres personnes. Il peut y avoir des blessures ayant engrangées des peurs, des comportements, des choses négatives, des accidents, des chocs, des angoisses de manière consciente ou inconsciente. Un simple massage des pieds vous permet même d’aller dans les vies antérieures !

Mireille Ecault a créé des "séminaires d’éveil", le samedi. En société, souvent, l’autre nous renvoie en miroir ce que nous devons travailler chez nous. Il faut accepter cette image de nous, la travailler : personne n’est parfait ! Pourquoi porter un jugement sur autrui ?...

Place aux questions …:

1/ Comment ressentir le corps mental et les autres corps de quelqu’un ?

On va faire un essai ! Vous vous mettez à côté de votre voisin et vous vous dîtes dans la tête : je vais toucher le corps vital de cette dame, donc l’inconscient… Vous étendez le bras et ressentez la résistance avec la main… Elle n’est pas terrible la vitalité : 1 cm ou 2 !… Maintenant nous allons chercher le corps astral… Ensuite le corps émotionnelmental causal…et les autres ! Ha, pas assez de place, il y a le mur ! Vous rendez-vous compte qu’en ce moment vos auras sont toutes les unes dans les autres ?... Vous pouvez affiner vos mains ; essayer avec votre voisin. Le premier, le corps astral est celui qui donne la vitalité, de l’énergie et la force de ne pas être malade. Quand nous avons un trou au niveau de ce corps-là, c’est que la maladie est toute proche. Il faut vite nettoyer. Il faut être attentif à son corps… sans peur ! Quand nous avons besoin, nous demandons à notre Divin et il va donner ce qu’il vous faut ! Si nous sommes tous relié au téléphone, si la Terre souffre, en répercussion, tout le monde va souffrir. Quand il y a de grandes catastrophes au loin, si vous avez des crises d’angoisses que vous ne vous expliquez pas parfois, vous pouvez être sensible plus de d’autres et ressentez les mouvements vibratoires de la Terre qui souffre et les peurs et les angoisses des gens.

Quand j’allais dans les hôpitaux, c’était terrible ! J’ai cru devenir folle !!!... J’ai dit : « Il faut m’arrêter tout ça » et ensuite cela s’est amélioré. C’est un apprentissage. J’étais déjà un peu clairvoyante, un petit peu clairaudiante, un petit peu clairsentience, maintenant cela s’est bien développé ! Quand je vous demande de prendre une carte et pendant sa lecture, je vois derrière les mots qui ont été donné… parce que on me les donne, on me les dit ou je le vois ! Et ça, c’est un « don » magnifique qui me sert dans mon travail.

Par exemple : une phase de régression, je ne vais pas la faire comme cela. Je vous fais la lecture de votre Ange, je vous donne du "rescue", je vous donne des "eaux de couleurs" pour préparer, j’entends les couleurs qu’il vous faut, je mets des petites huiles sur le ventre pour que vous soyez bien avec les couleurs, nous faisons la Prière à votre Ange. Quand j’ai commencé l’hypnose, j’étais tellement contente de voir les vies antérieures…Je disais : Venez voir !!! Je tombais malade, raide ! On m’a dit : « Non, tu n’as pas le droit. Les maîtres du Karma n’autorisent pas cela ». Il faut l’utiliser pour une question précise. Ce fut le cas de Mireille Ecault pour savoir pourquoi elle tombait que sur des tarés en mecs et n’avait pas d’homme qui lui convienne et était seule dans sa vie ? J’ai reçu les réponses : j’avais fait des misères, j’avais été sotte. J’ai compris et nettoyé cela . J'ai changé mon yang et yin en moi ; j’ai pu faire le mariage des énergies. L’homme qui me revenait du Divin et par la grâce parfaite est venu s’asseoir à côté de moi à 2 personnes près. Et quand je l’ai vu, j’ai dit : "C’est lui !" On est allé boire un thé… J’ai entendu : « Parle-lui de l’océan ! » J’ai dit : « j’aime beaucoup l’île de Ré »… « Ha oui, vraiment ? » on s’est branché et on ne s’est plus quitté ; cela fait 15 ans !!!...

Il y a des "mots-clés" pour les "âmes-soeurs" qui se retrouvent. Il faut le savoir et quand on fait le travail de décryptage, on le trouve. Pour les couples qui ne vont pas très bien, on cherche et trouve les mots clés pour se retrouver dans l’amour, pas dans la guerre. Et le faire recommuniquer, c’est cela. Ils comprennent pourquoi. C’est un travail très particulier. Moi je travaille toujours avec les Guides. La plupart du temps, ce n’est pas moi qui parle… cela vient tout seul. Je ressens beaucoup ce que vous êtes, ce que vous vivez, et j’ai beaucoup de respect pour ce que vous êtes. Des gens ne veulent pas qu’on leur dise… j’attends qu’on me demande. Cela ne peut se faire qu’avec la voie du cœur !

En tant que thérapeute, il y a un assemblage à faire, une communion. Il faut du temps, que le petit enfant qui souffre à l’intérieur puisse s’exprimer. Il faut l’accueillir avec le cœur ! Je suis très entière.

On m’a dit que j’étais une thérapeute très atypique, je suis ravie ! Je ne suis pas comme tout le monde…

Et ce sera les derniers mots de cette conférence qui nous a permis de faire connaissance avec Mireille Ecault...  Un belle âme que je vous invite à découvrir... pour votre plus grand bien sur le chemin de votre guérison !

C'est lors de San Nat Expo que Mireille Ecault a désiré devenir membre de Soins Alternatifs. Merci Mireille pour ta confiance...

Annie Girard
Pour SAJ de SOINS ALTERNATIFS

En savoir plus...

Vous souhaitez vous exprimer sur cet article, nous vous donnons la parole.
 

 

Retour